Un “choc de productivité” est nécessaire dans les cabinets d’expertise comptable

Un “choc de productivité” est nécessaire dans les cabinets d’expertise comptable

8 juillet 2021 0 Par IloaBlog

La stagnation voire la régression de la productivité ne permet pas aux cabinets d’évoluer vers leur future stratégie orientée services et conseil : comment en sortir ?

Le cabinet SOGEC montre la voie…

Ce ratio de productivité (impur) est calculé par le chiffre d’affaires rapporté aux nombre de collaborateurs en ETP (équivalent temps plein).

Selon les dernières études du Magazine La Profession Comptable, il serait en baisse depuis 3 à 4 ans :

  • multiplication des circuits d’approvisionnement des infos et documents clients
  • désintérêt des clients pour leur comptabilité
  • baisse moyenne des honoraires de la tenue
  • pénurie et turn-over des collaborateurs…

Une conjonction de facteurs complique la tâche des collaborateurs qui multiplient le multi-dossier multi-tâche et ruinent les gains de productivité théoriques des outils.

Cette spirale, autour des obligations légales qui concentrent toute l’énergie des cabinets, doit être conjurée !

Au-delà des nombreuses explications de cette évolution qui a fait l’objet d’articles sur ce blog, nous pensons qu’il est temps pour les cabinets de créer un véritable “choc de productivité” afin de dégager :

  • du temps pour bâtir et lancer leurs nouvelles stratégies
  • des moyens financiers pour la supporter
  • de l’énergie issue d’une motivation rénovée des équipes.

Or avec une productivité stagnante, recherchée uniquement par l’accumulation incertaine et coûteuse de nouveaux outils, souvent sans consensus des équipes, les conditions ne sont pas réunies pour dégager rapidement temps et moyens !

Avec l’approche de la facture électronique, généralisée dès 2023, qui va finir d’automatiser la tenue comptable et de réduire ses honoraires, les cabinets d’expertise comptable doivent accélérer leur mutation.

L’approche d’une productivité très accélérée via la Méthode de la Chaîne Critique, issue des outils de la Théorie des Contraintes, ajoute deux dimensions essentielles aux outils :

1/ Une méthode d’organisation

Elle passe par deux volets :

  • la planification des dossiers priorisés et des temps challengés
  • le pilotage efficace de cette planification avec mesure permanente de la consommation des temps focalisés et du tampon de sécurité.

2/ Un management rénové des RH productives

  • la protection de la concentration des collaborateurs en phase de sprint
  • la gestion des appros clients pour éviter au maximum un travail en multi-dossiers et multi-tâches qui fait exploser les temps passés.

Une véritable révolution comportementale des collaborateurs productifs

Il faut comprendre qu’on n’est plus ici dans une démarche intellectuellement paresseuse et manifestement inefficace de :

  • croyance dans des outils magiques de productivité
  • délégation totale de l’organisation aux collaborateurs
  • vision étriquée et trop tardive des boni/mali…

…mais bien dans la mise en place d’un changement comportemental profond des équipes productives, avec leur assentiment !

Avec à l’appui une mesure fine de la performance individuelle et collective qui seule garantit l’efficacité de la démarche !

La cerise sur le gâteau : au-delà des gains de productivité instantanés supérieurs à 30%, on augmente drastiquement la satisfaction et la fidélisation des collaborateurs, ce qui n’est pas un vain projet dans la période de pénurie actuelle qui met la croissance des cabinets dans un carcan infernal !…

Les témoignages édifiants de Stéphane ALBINET patron du cabinet SOGEC et de Jérôme, son collaborateur réviseur, pilote brillant (+34% de productivité mesurée dès la première année !) sur le lancement de la Chaîne Critique : https://www.iloa.biz/mieux-vivre-periode-fiscale