La data pour gagner rapidement plus d’argent dans votre cabinet – 1/3

La data pour gagner rapidement plus d’argent dans votre cabinet – 1/3

5 octobre 2021 0 Par IloaBlog

On parle beaucoup de la data dans les cabinets depuis quelques années et d’outils quasi gratuits type Power BI de Microsoft mais sur le terrain, la réalité est toute autre…

En effet, l’exploitation de cet énorme patrimoine numérique de données clients est encore largement sous-exploité voire inexploité par les cabinets comptables !

La Profession Comptable est pourtant l’un des secteurs d’activité qui voit passer le plus de données sur son portefeuille clients : elle en produit beaucoup mais en fait peu de choses…

N’est-il pas grand temps que cela change ?

RCA Consulting permet aux cabinets d’exploiter facilement leurs datas avec les outils Iloa et Power BI !

Distinguons déjà le “big data” et le “smart data”

Les données possédées individuellement par les cabinets sont corrélées à la taille de son portefeuille clients : on parle donc de “smart data”.

Le “big data” évoque des données mondiales, souvent exploitées par les GAFAM ou de grandes société.

A l’échelle de la Profession Comptable, le “big data” serait plutôt de l’ordre de la donnée consolidée sur l’ensemble des cabinets français, rejoignant le fantasme du “datalake” prêchée par certains.e.

Pas impossible, mais moins immédiat ! Pourquoi ne pas d’abord commencer par ce que vous avez “sous les pieds” ?

Quelles sont les sources de données facilement disponibles pour les cabinets ?

Les données internes au cabinet (produites par lui-même) sont les plus facilement accessibles et permettent déjà d’envisager de nombreuses exploitations :

Ensuite, viennent les données externes, plus volumineuses mais également plus complexes à capter :

L’exploitation des données internes pour enrichir son cabinet

Regardons ce que l’on peut faire à très court terme sur les données internes des cabinets.

  1. Les données de production
  2. Les données d’organisation et de gestion.

1. Les données de production

Sur les données comptables et fiscales, l’exploitation peut prendre plusieurs axes :

  • un axe technique : détection d’erreurs, détection de fraude notamment.
  • un axe marketing : détection de missions potentielles.

Dans le premier cas, ces données vont procurer au cabinet dans ses missions (comptabilité et audit) de la fiabilité, de la sécurité, du confort… mais est-ce monnayable auprès des clients ? Pas sûr.

Dans le second cas, la détection est le premier pas pour créer des offres de service ou de conseil, mais on est sur du moyen/long terme avant d’en extraire la valeur et l’enrichissement du cabinet.

2. Les données d’organisation et de gestion

Sur ces données, plusieurs axes peuvent être creusés :

  • un axe organisation : détection de dérives qui conduisent à des mali sur les dossiers (surtemps, glissement de fonction).
  • un axe gestion : détection de prestations non facturées, détection de segments clients très rentables ou moins rentables détection de collaborateurs potentiellement partants.
  • un axe marketing : détection de clients mal organisés par exemple.
  • un axe commercial : détection d’honoraires trop faibles au regard des collaborateurs affectés.

Sur les deux premiers axes (et sur le quatrième), le cabinet peut réagir instantanément grâce à l’analyse de données et il peut donc booster immédiatement ses performances en termes de productivité (et donc de rentabilité) et de facturation clients.

Par exemple ce que nous réalisons dans les missions RCA Consulting :

  • +30% de productivité immédiate avec notre calcul de bonus/malus corrigé du taux d’avancement et la méthode de la Chaîne Critique.
  • +10% de facturation à périmètre égal via la détection et la préfacturation automatique des prestations exceptionnelles mais également de dossiers sous-valorisés en termes d’honoraires.

Calculez ce que cela représenterait dans votre cabinet !…

Iloa et Power BI

Iloa a été couplée à Power BI pour réaliser à votre place les 4 étapes indispensables de traitement des données :

  • 1-Extraction des données
  • 2-Traitements/Enrichissements
  • 3-Exploitation/Mise en forme
  • 4-Publication d’un tableau de bord.

Retenez que l’exploitation quasi instantanée de la data et si possible en data-visualisation (très facile à interpréter cognitivement) offre à votre cabinet un avantage concurrentiel puissant et indéniable !

Le graphique ci-dessous du suivi de la productivité (et rentabilité) d’une mission (en mode projet) avec un graphe de type “Fever Chart” offre une preuve éclatante des avantages de la data-visualisation :

Fever chart

Nous reviendrons plus en détail dans un 2e article sur ces gains possibles à très court terme grâce à divers outils : Power BI, TurboPilot, TurboBusiness…

  • Quels sont les enjeux de l’exploitation de la data pour les cabinets ?
  • Quel est l’objectif de cette exploitation ?
  • Quels sont les pré-requis pour valoriser la data ?
  • Quels sont les freins actuels dans les cabinets ?
  • Quelles sont les étapes de la démarche d’exploitation de la data ?
  • Quels outils et comment faire ?
  • Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ?
  • La data-visualisation, une arme puissante !

Venez nous rencontrer sur le stand P95 au Congrès de Bordeaux ou remplissez ce formulaire !