La clé pour des collaborateurs productifs et heureux dans votre cabinet !

La clé pour des collaborateurs productifs et heureux dans votre cabinet !

13 juin 2022 0 Par IloaBlog

Faut-il toujours opposer la productivité (souvent synonyme de pression et de stress) et le bonheur des collaborateurs dans un cabinet ?


Les témoignages de Sandra et Joris (en bas de cet article)


Et si c’était le contraire ?…

Mais ne nous y trompons pas : le cabinet n’est pas fidélisant ni attirant parce qu’il a les meilleurs outils de production.

La clé n’est pas là, même s’il est important de conserver un bon niveau d’équipement, moderne et performant.

Car une période fiscale menée sans méthode se termine très généralement dans un certain “chaos” issu de l’accumulation des défauts d’organisation du cabinet.

Le constat général

Nous avons expliqué dans notre livre blanc ((téléchargeable ici) que les lancements excessifs de dossiers en révision se terminent souvent par çà :

Et l’explication pour une autoroute, c’est que :

• Trop de véhicules sont entrés
• Ils ne roulent pas à la même vitesse
• Il y a un rétrécissement des voies
• Il y a une diminution du nombre de voies
• Les véhiculent changent de voie croyant aller plus vite
• Un accident s’est produit et des véhicules de secours sont présents
• Un véhicule est arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence…

Ramené dans un cabinet ceci ressemble à çà :

Trop de véhicules : du fait d’une mauvaise gestion des appros clients, les réviseurs commencent beaucoup de dossiers et n’en finissent aucun pendant les premières semaines.

Trop peu de dossiers sortent en début de période fiscale, trop à la fin pour des experts goulots !

Ne roulent pas à la même vitesse : certains dossiers avancent vite et bien, d’autres traînent pour diverses raisons. La sur-qualité s’installe quand les budgets de temps ne sont pas connus.

Rétrécissement des voies : la période des TVA vient périodiquement réduire le potentiel productif des réviseurs d’environ 8 à 10 jours par mois, a fortiori sur les fins de trimestres.

Diminution du nombre de voies : des arrêts maladie, maternités, départs… viennent abaisser le potentiel productif du cabinet de façon aléatoire.

Changement de voie : quand un collaborateur est en galère, on s’appuie pour le décharger sur d’autres plus disponibles mais moins aguerris sur les dossiers confiés.

Accident et véhicule de secours : on s’aperçoit subitement qu’un collaborateur nouvellement embauché ne produit pas au niveau de qualité attendu. Des collaborateurs confirmés refont le travail derrière lui et/ou passent du temps pour le former.

Arrêt sur la bande d’arrêt d’urgence : un dossier qui avait été commencé en révision s’arrête subitement car le client connaît des problèmes et ne répond plus au collaborateur.

Quels sont les conséquences de ces dysfonctionnements ?

Résumons-le par ce tableau :

Les gaspillages au sens du Lean Management (source Sesa Systems)

Outre la pression des délais (rendre à tout prix l’ensemble des bilans à la bonne date, la perte de contrôle et de maîtrise est ce qui perturbe le plus vos collaborateurs qui ressentent une grande solitude face au marathon fiscal chaque année !

Faut-il voir une autre raison à la perte croissante d’attractivité des cabinets ?

Pourquoi la Méthode de la Chaîne Critique apporte une solution globale ?

La méthode de planification proposée, le pilotage pour réussir cette planification et les gains de productivité enregistrés réconcilient la performance des collaborateurs et leur bonheur au travail !

Plusieurs raisons expliquent cela :

1/ La mission ne reposant pas sur un outil spécifique en particulier, tous les cabinets peuvent gagner +25 à +50% de productivité avec un mix « organisation + management » d’abord testé sur des réviseurs « pilotes ».

2/ La mission ne demande aucun changement d’outil de production comptable (ou audit) ni aucun changement de méthode « métier » de production et donc perturbe très peu les collaborateurs pilotes.

3/ La méthode d’organisation évite au maximum aux pilotes d’accumuler des dossiers commencés et non terminés et donc aux experts comptables de devenir des goulots d’étranglement.

4/ Les pilotes bénéficient d’un système très visuel et très apprécié de priorisation, de planification, de pilotage et de mesure des gains.

FastChain : votre période fiscale est sous contrôle !

5/ Ils connaissent leurs temps budgétés (amincis) avant de commencer à travailler sur un dossier et sont challengés par cette information.

6/ Un coaching hebdomadaire et bienveillant amène les pilotes à tenir leurs engagements et leur donne des techniques, des astuces et des réponses à leurs problèmes, abaissant leur solitude et leur stress.

7/ Une période de chauffe maîtrisée via la concrétisation des gains de productivité booste la motivation des pilotes et produit un témoignage très valorisant auprès des autres collaborateurs. Un déploiement général peut alors démarrer avec succès au sein du cabinet.

Les gains sont alors multiples et convergent pour rendre vos collaborateurs productifs et heureux :

Les gains au sens du Lean Management (source Sesa Systems)

Conclusion : s’attaquer à la cause-racine des périodes fiscales désastreuses, c’est régler beaucoup de problèmes au sein d’un cabinet !

C’est l’incertitude qui génère le stress et qui met une pression insoutenable pour vos collaborateurs : libre à vous de continuer de la même façon, mais vous pouvez aussi régler définitivement ces périodes fiscales de plus en plus cauchemardesques.

Les jeunes générations ne sont plus prêtes à sacrifier leurs soirées, leur week-end pour aider le cabinet à boucler : en ne jouant pas avec les nouvelles règles, vous risquez bien de perdre vos équipes rapidement !

Mais laissons la parole à deux réviseurs qui ont passé 8 semaines dans notre accompagnement spécifique : avec des personnalités et des portefeuilles différents, leur ressenti est édifiant par rapport à tout ce qui est dit dans cet article…

Respectivement +31% et +51% de productivité et le sourire !…

Demander notre livre blanc.

Demander un rendez-vous pour en parler.