Des stratégies de sortie de crise aux effets inégaux – 2/3

Des stratégies de sortie de crise aux effets inégaux – 2/3

20 mai 2020 0 Par IloaBlog

Lire l’article 1/3 : https://www.iloa.biz/des-strategies-de-sortie-de-crise-aux-effets-inegaux-1-3/

Comment adapter les résultats de cette étude à la sortie de crise des cabinets ?

Soyons clairs, la Profession Comptable a seulement joué le premier round du combat en accompagnant ses clients vers les divers dispositifs de soutien de leur trésorerie !

Car les dégâts sérieux vont commencer à arriver et ils impacteront les cabinets avec un “effet retard” comme après la crise des Subprimes :

  • perte d’honoraires récurrents liés aux faillites d’entreprises ;
  • pertes sur une partie de l’encours clients en stock qui ne sera jamais payé ;
  • impayés et demandes de report de règlement sur les nouvelles factures.

Quand verra-ton monter en puissance ces effets ? Probablement après l’été 2020 et donc sur toute la fin de l’année 2020 mais aussi sur les premiers mois de 2021.

Ces 12 mois à venir sont la période de tous les dangers !

Ils mettront en difficulté des milliers de cabinets…

L’étude américaine a montré qu’à chaque crise, 17% ont disparu : faillites ou rachats notamment.

Les conclusions de l’étude américaine de 2010

Les conclusions de l’étude américaine ont schématiquement classé les entreprises au travers de 4 stratégies majeures et le pourcentage d’une meilleure sortie de crise est le suivant :

  • “prevention focus” : +21%. Les entreprises axées sur la prévention, qui prennent principalement des mesures défensives et sont plus soucieuses que leurs rivales d’éviter les pertes et de minimiser les risques à la baisse ;
  • “promotion focus” : +26%. Les entreprises axées sur la promotion, qui investissent davantage dans des actions offensives qui offrent des avantages à la hausse que leurs pairs ;
  • “pragmatic focus” : +27%. Des entreprises pragmatiques, qui combinent des mouvements défensifs et offensifs ;
  • “progressive focus” : +31%. Des entreprises progressistes, qui déploient la combinaison optimale de défense et d’offensive.

Une stratégie appropriée est donc majeure pour protéger son cabinet et le préparer à la sortie de crise, dans quelques années pour le moins.

Comment adapter ces stratégies aux cabinets ?

1/ Les toutes premières mesures à prendre ont été prises par les cabinets à l’instar des entreprises : report d’URSSAF, demande de PGE, coupe des dépenses inutiles…

2/ Mais face à une perte probable de clients et de créances, il faudra adapter la voilure : la réduction de la masse salariale par le non-remplacement de collaborateurs ou des licenciements risque fort d’être le signal de la mauvaise santé du cabinet et de sa décroissance programmée, dans un cycle infernal de descente aux enfers. L’étude américaine montre qu’il vaudra mieux déclencher un mix entre le volet “défensif” et le volet “offensif” à savoir :

  • couper les charges inutiles (s’il en reste encore) ;
  • optimiser son organisation productive : planification, pilotage, traque des pertes de productivité et de rentabilité ;
  • automatiser sa gestion interne : mieux facturer et plus vite ;
  • peaufiner son système d’information de gestion : créer un tableau de bord automatisé avec des KPI (indicateurs clés de performance) plus élaborés ;
  • accélérer la vitesse de remontée de la trésorerie du cabinet : l’utilisation de la méthode de l’Accélération de la Vélocité du Cash couplée à TurboPilot fera des miracles…

3/ Ensuite, il sera judicieux d’adopter des actions plus “offensives” :

  • augmenter la R&D du cabinet : faire émerger de nouvelles offres (externalisation administrative, trésorerie et pilotage de gestion,…) ;
  • investir dans de nouvelles ressources humaines (profils rénovés) et techniques (méthodes de marketing Internet, outils de production) pour mettre le cabinet dans une meilleure configuration future ;
  • racheter des concurrents affaiblis pour conforter sa zone de chalandise et son rayonnement local ou régional, sans trop s’éparpiller.

La gamme ILOA pour armer votre cabinet face à la crise à venir…