Cabinets, comment compenser le Turn-Over actuel de vos Collaborateurs ?

Cabinets, comment compenser le Turn-Over actuel de vos Collaborateurs ?

1 juillet 2021 0 Par IloaBlog

Le turn-over des collaborateurs reste élevé voire en accélération dans la Profession Comptable

Si la croissance des cabinets semble avoir freiné en 2020, les chiffres restent encore malgré tout assez bons.

Mais ils masquent un turn-over croissant qui pénalise lourdement les cabinets à deux points de vue préoccupants :

1/ Ils empêchent les cabinets d’évoluer vers des nouveaux services et du conseil alors que chacun sait que la tenue comptable est condamnée à relativement court terme (maximum 3 à 5 ans) ;

2/ Ils pèsent sur la santé des dirigeants de cabinets qui sont dans un stress et une angoisse permanente de perdre leurs RH, et dans la compensation des bras manquants qui obligent à partir en “glissement de fonction” vers des tâches qu’ils ne devraient plus produire.

Ce second phénomène est notamment observable dans les plus petits cabinets dans lesquels l’expert-comptable est la variable d’ajustement directe, sans aucun filtre…

Une ou deux démissions peuvent vite devenir dramatiques dans des cabinets de moins de 10 personnes !

Quelles sont dès lors les solutions pour compenser ce turn-over devenu structurel ?

Premier levier : rénover l’image de la Profession

Alors que beaucoup d’efforts sont faits dans ce sens, la réalité des actions des Institutions et du terrain montrent que le client final reste plus l’Etat que les entreprises clientes des cabinets.

On parle beaucoup de conformité fiscale ou d’autres sujets qui ne sont pas des demandes du marché.

De toutes les façons, ce travail de rebranding de la Profession Comptable prendra de longues années !

Deuxième levier : travailler l’image de son propre cabinet, la “marque employeur”

Ceci nécessite la mise en oeuvre d’une stratégie plus orientée RH d’une part (travailler au bien-être des collaborateurs) et également plus orientée clients (satisfaire les attentes du marché) ce qui dans le contexte actuel n’est pas évident, tant les tensions sont fortes à tous égards.

Là aussi, on est sur des résultats à moyen terme, obtenus au prix d’efforts conséquents et donc d’une remise en cause massive de l’orientation traditionnelle des cabinets en faveur des obligations légales !

Pas facile d’abandonner (même partiellement) le CA alimentaire dans lequel les cabinet vivent plutôt très bien depuis 80 ans…

Or nous avons démontré que cet attachement viscéral aux obligations légales est porteur en germe du virus de la décroissance des performances du cabinet et de problèmes de santé pour son/sa dirigeant.e !

Troisième levier : réaliser un choc de productivité

Si vous manquez de bras, il devient crucial de pouvoir réaliser autant (voire plus) de travail avec moins de bras…

Notre Méthode de la Chaîne Critique donne des résultats hors normes dès les premières semaines : +30 à 40% de gains de productivité !

Mais elle réclame d’ajouter aux outils informatiques deux ingrédients majeurs :

  • de la méthode (planification et pilotage)
  • du management des RH (un changement de comportement).

Sans eux, la seule croyance dans “l’outil magique” ruine les gains de productivité potentiels que peut réaliser un cabinet.

Et l’absence d’une planification précoce et d’un pilotage à la culotte font perdre le bénéfice de tous les investissements réalisés en nouveaux outils.

Quatrième levier : faire baisser de façon volontariste la part du CA réalisé en tenue comptable

Si ce chiffre d’affaires doit disparaître, autant ne pas trop s’y accrocher et préparer dès maintenant les esprits et la démarche marketing/commerciale à une évolution résolue du CA vers de nouvelles offres de service et de conseil.

Les voies ne manquent pas, c’est plutôt la motivation et la mise en oeuvre qui font défaut.

Et on se rend compte que les collaborateurs (au moins une partie) suivent car ils comprennent que cette nouvelle stratégie :

  • augmentera la satisfaction de leurs clients
  • servira la nouvelle image du cabinet (cf notre levier n°2)
  • à terme, fera évoluer leur poste vers une plus grande richesse et peut-être une meilleure rémunération.

Reste à passer à l’action !

La mission trésorerie/pilotage de gestion est sans doute un axe d’avenir tant il est réclamé par les chefs d’entreprise…

La crise de la Covid-19 a fragilisé beaucoup d’entreprises, elles ont besoin d’accompagnement pour évaluer leurs chances réalistes de sortie de crise !

TurboPilot pour aider vos clients en sortie de crise

Notre site www.turbopilot.info en parle abondamment avec des solutions très concrètes, concentrées dans un seul outil relié à la comptabilité pour éviter aux protagonistes de faire le travail en double voire en triple.

Même l’inévitable Philippe Barré en fait la promotion dans ce webinaire co-organisé avec Factofrance !

Conclusion

Aucun des leviers évoqué n’est simple à mettre en oeuvre :

  • certains appartiennent à vos Institutions Ordinales
  • mais la plupart sont de votre ressort et méritent que vous y travailliez.

Une chose est sûre : les solutions faciles et court-termistes ne règleront pas vos problèmes liés au turn-over des collaborateurs.

Le repli vers de nouvelles obligations légales, sans aucun rapport avec les besoins du marché, nous semble être une bien mauvaise idée à l’heure où la Profession Comptable joue son avenir au regard des besoins des entreprises.

Le levier le plus rapide à mettre en oeuvre est le “choc de productivité” dans lequel nous savons vous accompagner concrètement avec une garantie de résultats !

Alors, prêt.e à faire le grand saut vers la Méthode de la Chaîne Critique ???

Contactez-moi sur ce lien pour en discuter, sans engagement…